En Chemin vers l'Art Thérapie

L’Art Thérapie – Du trait à la parole, du trait à l’envol…

« L’Art Thérapie n’est pas une interprétation mais une lecture. »

 
FB_IMG_1578076560432.jpg

L’Art Thérapie en général

L'Art Thérapie est une méthode d’accompagnement de personnes en difficulté physique ou psychologique. Elles sont mises en position de création, de sorte que leurs productions évoquent, de façon indirecte, leurs problèmes, symptômes ou pathologies, et contribuent à les résoudre. Elle prend les vulnérabilités comme matériau et cherche moins à dévoiler les significations inconscientes des productions qu’à permettre de :


« Se recréer en créant ! »

Ainsi, les potentiels créateurs s’annoncent déjà comme potentiels soignants d’eux-mêmes. Le cœur de l’Art-Thérapie.

Le jeu libre avec ce qui est issu de soi est en soi thérapeutique.

Art Thérapie - La notion de création Artistique

La notion de création artistique

Le processus de création artistique est au cœur même de l’Art Thérapie. La création en tant que telle, l’objet créé (tableau, dessin ou partition musicale), n’est pas la finalité de l’acte thérapeutique. Effectivement, une création peut être interprétée de mille façons différentes selon sa propre expérience, sa personnalité et sa culture.

C’est en fonction de ses analyses que l’Art Thérapeute pourra favoriser la meilleure expression possible pour les personnes accompagnées, et les aider à exprimer leurs émotions, extérioriser des sentiments ou dédramatiser des peurs intimes.

 

L'Art Thérapie qu'est ce que c'est ?

 

Certaines études ont démontré que la pratique artistique pouvait réduire les symptômes de l’anxiété, améliorer l’estime de soi, restaurer la confiance, permettre de s’affirmer, mais aussi de retrouver des sources de motivations perdues, et-ce, quel que soit le contexte où se situe le patient.

Alors, au niveau du cerveau, un réseau particulier se met en route. Il laisse éclore des associations d’idées, des « divagations », qui apportent des réponses à nos questions ainsi que des solutions à nos problèmes. La créativité est un pont qui permet aux émotions intérieures d’aller vers l’extérieur, pour prendre une nouvelle forme et devenir observables consciemment.

L’Art Thérapie consiste donc à redonner aux choses du passé une valeur actuelle. Elle va chercher à faire ressortir à travers les créations artistiques ce qui fait blocage : ce qui nous empêche d’être épanouis, que ce soit des évènements, des représentations ou des schémas inconscients, nous emprisonnant dans des fonctionnements psychiques et physiques.

Art Thérapie - La Cascade

S’exprimer à travers l’Art permet au patient de se révéler, d’avoir des sensations, des émotions, de mettre en lumière des blocages qui vont prendre sens à l'instant T de la séance ou après coup.

Art Thérapie - La sériation.JPG
 
Art Thérapie - Collage

L’Art Thérapie est une forme d’expression différente lorsque parler est trop difficile ou que les mots ne reflètent pas ce qui est à dire. La parole n’est pas exclue mais ce n’est pas comme en psychothérapie le moyen prédominant. Pour cela, elle utilise les outils du monde artistique comme moyens d’expressions, tels que le chant, la musique, les Arts Plastiques via le collage, le fusain, la peinture, l'argile, les marionnettes...

Art Thérapie - L'oeuf

Le travail se fait de façon spontanée, c’est un travail sur le sensoriel et la mémoire du sensoriel qui accompagne la personne dans son voyage intérieur.

L’Art Thérapie est un moyen de transformation et c’est pour cela que je propose, toujours en accord avec le patient, d’aménager si le besoin s’en fait sentir des séances de Thérapie classique en introduisant des protocoles spécifiques d’Art Thérapie.

Le Temps est aussi une notion fondamentale en Art Thérapie : il faut laisser la place à la création sans contrainte.

 

A propos de l'Art

Souvent, l’Art est considéré comme porteur d’une fonction décorative ou distrayante. Néanmoins, il couvre un spectre d’expressions infiniment plus large comme le théâtre de rue, la chanson populaire, la poésie, les fresques urbaines et tant d’autres possibilités.

Immeubles.jpg
Immeubles.jpg
press to zoom
Marionnette.jpg
Marionnette.jpg
press to zoom
Masque.jpg
Masque.jpg
press to zoom
 

Par conséquent, l'Art est porteur de l’inconscient collectif et a 2 effets majeurs :

  • Pour son créateur, il génère une nouvelle réalité par l’élaboration du vécu interne, c’est une prise de position existentielle.

  • Pour le spectateur, rencontrer la création d’un autre bouscule et force à réorganiser son propre vécu.

Le geste d’expression artistique influence donc le créateur par la façon dont il crée. Quant au spectateur, qui considère l’œuvre, il est amené à se positionner, se confrontant ainsi à son histoire intime.

Art Thérapie - L'Humide en Humide_edited.jpg
 

Le mot « ART » ne définit pas seulement l’habilité à une technique mais aussi la capacité d’expression d’un idéal. Il faut donc distinguer 2 formes d’Art :

Art Thérapie - Mandala.jpg
  • L’une orientée vers les besoins esthétiques, qui consiste à rendre plus agréable un cadre de vie.

  • L’autre pulsionnelle, libre, dont le but est de mettre en forme un état psychique qui bouleverse et appelle à l’élaboration pour trouver sa place.

Violence.jpg

Parfois, les 2 formes se rencontrent. Ne serait-ce pas là les prémices de l’Art Thérapie ?

 
Saison2.jpg
Saison2.jpg

press to zoom
Saison1.jpg
Saison1.jpg

press to zoom

Quand l’Art et la Thérapie se rencontrent...

A partir du moment où l’homme s’est adonné aux pratiques artistiques, que ce soit en gravant, en peignant sur des parois rocheuses, en frappant dans les mains ou en percutant deux pierres l’une contre l’autre, c’est qu’il en a ressenti le besoin, pour s’exprimer, communiquer, libérer ses émotions et soulager des tensions.

 

En effet, depuis la nuit des temps, pour intégrer la collectivité et arriver à ses fins, l’homme doit « s’exprimer ». Pour cela, il met en œuvre un ensemble de moyens et de savoir-faire adaptés à la nature de son expression. Il y a donc une relation étroite entre ce que veut exprimer l’homme, ce qu’il peut exprimer et ce qu’il attend de cette expression. Partant de là, un processus cohérent commence à apparaitre avec deux objectifs distincts :

  • Satisfaire des besoins matériels comme la fabrication d’outils, de vêtements ou d’habitat.

  • Satisfaire des besoins spirituels comme la connaissance, la religion ou l’art.


D’abord centré autour des fonctions de mémoire l’art a permis la transmission servant de lien entre les individus d’une même communauté.

Puis, sont venus se greffer des rituels sacrés qui tendaient à relier les humains à des forces supérieures. La fonction de l’art est devenue spirituelle, protégeant les hommes des dangers les menaçant quotidiennement ; ce n’était pas la quête du beau, ni le besoin de s’exposer à quiconque.

L’art est ensuite devenu l’expression d’un idéal esthétique, souvent inspiré par la morale et la religion pour enfin s’en libérer sous l’impulsions d’artistes qui se sont aventurés hors des passages cloutés, quitte à être maudits, parfois même au péril de leur vie.

Art Parietal.jpg
 
Art - Paysage

Rappelons que Les Arts en général ont le mérite d’améliorer notre quotidien par leur réelle beauté ou par les illusions qu’elles suscitent. Cette « quête » qui nous habite tous, nous permet de donner du sens à la vie, de sublimer parfois l’ordinaire et de nous élever. D’une certaine manière de mieux supporter le poids parfois trop lourd de nos existences.

Freud disait : « L’homme a besoin de fiction pour se créer une pluralité de vies. L’art participe depuis la nuit des temps à cette illusion constamment bousculé entre des périodes de grande effervescence et de relative accalmie. »

L’art précède souvent mais suit également l’évolution socioculturelle du monde dans lequel il s’inscrit.

Hans PRINZHORN (1886-1933), psychiatre, psychothérapeute, philosophe et poète constitua une collection d’œuvres de malades mentaux, non artistes, répondants à un besoin impérieux de créer.

Il écrit en 1922 un livre intitulé : « Expressions de la folie » (en français). Il y met en évidence le phénomène de « Gestaltung » qui consiste en une urgence à créer, qui se « concrétise du psychique », que la personne le sache ou non. 

Hans Prinzhorn.jpg
 

Ses conclusions peuvent alors se résumer ainsi :


  • Des aliénés inexpérimentés en matière d’art (en particulier des Schizophrènes) créent parfois des œuvres qui s’apparentent à de véritables chefs-d’œuvre.

  • La ressemblance surprenante de ces œuvres avec les productions d’enfants, de primitifs et de bien des cultures nous oblige à vérifier le fond « magique » du pouvoir créateur en lui-même.

  • Il n’existe point de règle qui définisse la limite de ce qui est art et de ce qui ne l’est plus ; de ce qui est normal et de ce qui, imperceptiblement, tend vers l’anormal.

Il reprendra ainsi ce que Freud écrivait déjà : « Le don artistique, psychologiquement si mystérieux. ».

Cette « pulsion créatrice » dont parle Prinzhorn est le défi même de l’Art Thérapie dont il est le précurseur.

Folie.jpg
Folie2.jpg
 
Adrian Hill précurseur de l'Art Thérapie

Adrian HILL (1895-1977), peintre anglais, fit peindre des malades et des soldats blessés à la guerre.

Dès 1941, il lance l’expression « Thérapeutique par l’art ». Affirmant que : « Lorsqu’il est satisfait, l’esprit créateur favorise la guérison au cœur du malade. Lorsque l’esprit créateur est contrarié, il peut devenir un ennemi diaboliquement subtil de la paix de l’esprit. ».

« Celui qui gouverne son esprit peut alors guérir. »

La ressemblance n’est pas recherchée: on vise plutôt la montée de « la courbe imaginative » en se gardant d’une approche trop diagnostique, avec éthique et respect de la personne malade et de sa technique personnelle.

 

En 1921, Walter MORGENTHALER (1882-1965), médecin, publie « A Psychiatric Patient as Artist ». Il s'agit d'un livre fondamental expliquant le lien entre l’art et la maladie mentale, tout en confirmant le lien positif qui peut exister entre la maladie et la création.

Par la suite, pour n’en citer que quelques uns :

Anna FREUD (1895-1982) évoque, dans son ouvrage « le traitement psychanalytique des enfants » publié en 1945, l’utilisation du dessin comme moyen de communication privilégié capable de susciter chez l’enfant des associations d’idées.

Donald WINNICOTT (1896-1971), pédiatre anglais, développe la théorie de la « transitionnalité » qui va influencer durablement les théories de l’Art Thérapie et des médiations artistiques. Il évoque la notion d’espace potentiel et envisage l’œuvre comme un « objet transitionnel ».

Mélanie KLEIN (1882-1960), psychanalyste pour enfants, elle développe la théorie du deuil et de la réparation dans le contexte de la cure ainsi que la technique psychanalytique du jeu.

 

Comment l’Art Thérapie s’exerce-t-elle ?

L'Art Thérapie ne passe pas principalement par la parole mais par la sensation, la façon de faire, l’expression devant la création, sans vouloir à tout prix mettre des mots dessus ni tout comprendre. La production suffit et tout se passe comme si elle s’adressait aux parties non conscientes de la personne.

Orange1.jpg

Orange1.jpg

Orange2.jpg

Orange2.jpg

Orange 3.jpg

Orange 3.jpg

Orange 4.jpg

Orange 4.jpg

 

L’Art Thérapeute doit savoir comment « accompagner la forme », il doit pouvoir aider à mettre dans la production « ce qui fait tourment » sans pour autant le demander explicitement. Il ne doit pas intellectualiser mais s’ouvrir à l’empathie et à l’intuition.

L’Art Thérapie suppose que la personne est capable de puiser en elle les forces de résolution de ses difficultés, en les figurant sans même s’en rendre compte.

 

A qui s’adresse l’Art Thérapie ?

Contrairement aux idées reçues, l’Art Thérapie n’est pas seulement réservée aux personnes souffrant de problèmes physiques ou psychologiques. Elle s’adresse également aux personnes en quête d’une meilleure individualité ou d’un meilleur développement de leurs caractéristiques individuelles.

Elle peut être proposée à tout âge sans aucune restriction. L’Art Thérapeute va tenir compte du potentiel et des limites de chacun et proposer ce qui lui semble le plus adapté.

« Il n’y a pas d’âge pour créer, tout comme il n’y a pas d’âge où il faudrait renoncer à vivre ! » Angela EVERS, Art Thérapeute

Ages.jpg
 

Où l’Art Thérapie trouve-t-elle sa place ?

De plus en plus de structures Médico-Sociales font également appel aux Arts Thérapeutes pour un accompagnement individuel ou de groupe.

Cette forme de thérapie propose en effet une autre approche de la personne, parfaitement complémentaire à d’autres soins, de type médical ou rééducatif :

  • Les lésions cérébrales (comme les traumatismes crâniens, les accidents cardiovasculaires, les AVC, les tumeurs cérébrales ou encore les maladies neurodégénératives)

  • Les séquelles physiques

  • Les séquelles psychiques

  • Les séquelles neuropsychologiques

  • Les troubles cognitifs (langage, mémoire, attention)

 

 En consultation, j’interviens auprès de patients atteints de psychopathologies diverses, de maladies physiques et psychosomatiques, d’handicaps moteurs, d’exclusion sociale, de troubles de la communication et de l’expression, de troubles relationnels ou même dans le cadre d’un travail sur le développement personnel, mais également, en complément de problématiques personnelles plus ponctuelles, comme des troubles alimentaires, de problématiques de stress, de deuil, de séparation, d’apprentissage scolaire, de violences physiques, psychiques, d’addictions (drogues, alcool, jeux...) ou d’un état dépressif. »

FB_IMG_1564631793274.jpg
 

Ainsi, l’Art Thérapie est parfaitement adapté pour l’accompagnement de toute faille de la vie affective et quotidienne qui fragilise la confiance en soi. C’est une bonne indication pour les personnes qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas entreprendre une psychothérapie verbale ou une psychanalyse.

 

La pratique artistique est-elle souhaitable avant toute démarche en Art Thérapie ?

L’une des bases de l’Art Thérapie est que la médiation artistique n’est pas une fin en soi mais un moyen. L’habilité et le sens artistique ne sont en aucun cas des prérequis pour participer à des séances d’Art Thérapie.

Il n’est pas non plus nécessaire d’avoir une expérience artistique. A contrario, en cherchant à montrer ce qu’on sait faire ou comment on maitrise son art, on s’éloigne de la notion de la découverte et de plaisir lié à cette découverte, et on rentrera donc plus difficilement dans l’état d’esprit de jouer le JE/JEU !

Art Thérapie - Technique d'Humide
 

Il y a en effet de nombreux aspects dans la production qui méritent l’attention de l’auteur et de l’Art Thérapeute. Il est important de prendre le temps d’observer tous les aspects comportementaux du patient et les éléments concrets de l’œuvre en question: chacun a besoin d’être écouté et d’être reconnu dans ce qu’il a vécu. L'Art Thérapeute doit être le garant de cet espace afin d’éviter les interprétations et identifications hâtives.

Art Thérapie - Pinceau